Bonjour, aujourd’hui et dans cet article je vais vous présenter où et comment utiliser le : hashtag.

S’il commence par le même signe typographique, le croisillon, l’hashtag se différencie du dièse, car on y trouve accoler un ou plusieurs mots sans espace – les tag ou étiquette.

Pour utiliser le hashtag : accolez au croisillon votre tag (étiquette)

Les internautes l’utilisent dans leurs publications sur les réseaux sociaux, car la caractéristique principale de l’hashtag, est de composer un mot-clé ou une expression cliquable, c’est un lien,  un  peu comme celui que vous utilisez dans vos documents ou sur internet pour vous déplacer, mais doté  non pas d’une « adresse » où se déplacer, mais d’une fonction particulière de recherche sur lui-même. Les utilisateurs intéressés par le mot-clé le clic pour accéder à l’ensemble des posts, articles, etc.… qui le contiennent.

Aussi vous, si vous choisissez bien ceux que vous insérerez dans vos publications, vous pourrez être lu par un grand nombre de personnes.

L’hashtag a-t ’il une date de naissance ?

C’est une question un peu difficile, car l’hashtag existe depuis fort longtemps. On le trouvait déjà dans les années 70 dans certains langages informatiques.

Son lancement, véritablement, est à partir de 2009, quand Twitter commence à interpréter automatiquement les hashtags en liens hypertextes – menant vers une page de résultats de son moteur de recherche recensant tous les tweets qui le contiennent.

Twitter a lancé le hashtag (tel que nous l'utilisons aujourd'hui) en 2009

Où le voit-on ?

Sur les réseaux sociaux. Twitter donc, la plupart des tweets utilisent un ou plusieurs hashtags. Sur Facebook, les hashtags ont été lancés le 12 juin 2013. Sur les réseaux sociaux, la palme du plus gros consommateur de hashtags par post revient à Instagram qui permet d’en utiliser jusque 15 (voir même 30 selon les comptes) au sein d’une même publication.

Notez bien, que l’hashtag désormais, est bien qu’il soit, donc, un élément constitutif des posts des réseaux sociaux – dépasse leurs cercles et permet d’effectuer des recherches depuis notamment, les moteurs de recherches

Ecrire un hashtag

Acronymes et anglicisme

L’utilisation d’acronymes comme #PFW, plutôt que #ParisFashionWeek est assez stratégique surtout pour un tweet – même si nous sommes passés depuis fin 2017 de 140 à 280 caractères. Autres exemples et sachant que le hashtag aime l’anglicisme :

#OOTD : Outfit Of The Day (tenue du jour). Le hashtag préféré des fans de mode. On l’accompagne généralement d’un selfie montrant sa tenue. Rassurez-vous, ce n’est pas obligatoire ;-)

#YOLO : You Only Live Once / On ne vit qu’une seule fois. Expression qui annonce qu’on a fait ou qu’on va faire quelque chose d’un peu débile, sans trop penser aux conséquences.

Ou encore, parmi les plus connus également :

#NSFW : Not Safe For Work / Pas sûr pour le travail. Quand un contenu ne devrait pas être affiché sur un écran au bureau, où vos collègues – voire votre patron – peuvent vous surprendre. Une photo dénudée, une vidéo porno… on évite ! A l’inverse, si vous croisez un #SFW (Safe For Work), vous pouvez cliquer sans crainte (sauf si c’était une blague …)

Attention à la casse

Faites attention car les caractères spéciaux sont pris en compte.

Avec ou sans majuscules, là par contre, mêmes résultats, et l’utilisation des majuscules permet une meilleure lecture de la suite des mots qui le compose.

Article wikipédia

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous !